Les premiers instruments électroniques : l’Ondioline

Bienvenue dans cette nouvelle série qui a pour but de faire connaître des instruments qui ont révolutionné la musique moderne et qui restent parfois méconnus des musiciens.

Cette semaine, nous avons décidé de parler d’un appareil qui a connu son heure de gloire dans les années 50 et 60 et qui a inspiré les premiers synthétiseurs : l’ondioline.

Depuis la découverte de la fée électricité, de nombreux ingénieurs et passionnés ont mis leur savoir au service de la musique. Avec l’arrivée des lampes, des haut-parleurs et les avancées fulgurantes dans le domaine de l’électronique durant les premières décennies du XXe siècle, il fut bientôt possible de créer des instruments « électroniques ».

Les pionniers

Alexandra-Stepanoff jouant sur un thérémine en 1930.

C’est à la fin des années 1930 qu’un certain Georges Jenny, musicien et ingénieur français, imagine le prototype d’un instrument électronique alors qu’il est en cure dans un sanatorium. Quelques années plus tard, en 1942, il finalise son premier instrument qui recevra la médaille d’or des inventions au concours Lépine de la même année.

Cinq ans plus tard, il se lance dans la fabrication en petite série de son instrument et fonde pour l’occasion sa propre entreprise « Les ondes Jenny ».

Georges Jenny n’est pas le premier inventeur à mettre l’électronique au service de la musique, quelques décennies avant lui deux hommes s’illustrent en tant que pionniers des instruments électroniques : le russe Lev Sergueïevitch Termen propose dès 1919 son Thérémine qui fonctionne à l’aide d’un oscillateur à lampes et de deux antennes. Quelques années plus tard, c’est le français Maurice Martenot qui présente ses Ondes Martenot, un instrument équipé d'un oscillateur offrant des sonorités qui s'approchent de la scie musicale et de la voix humaine . C’est d’ailleurs de ce dernier instrument que l’ondioline est le plus proche au niveau de son utilisation.

L’ondioline

L’ondioline est un instrument monophonique constitué d’un unique oscillateur à lampes, d’un clavier à trois octaves et d’un réglage de volume sous la forme d’un levier que le musicien peut actionner grâce à son genou.

Le manuel de l'ondioline.

L’ensemble est accompagné d’un amplificateur audio et d’un haut-parleur. Le format compact de l’ondioline permet de transporter l’instrument facilement et de l’installer à côté d’un piano pour s’accompagner par exemple.

George Jenny souhaitant proposer son instrument à un prix abordable des composants de qualité médiocre sont installés et les premiers modèles de l’ondioline tombent malheureusement souvent en panne.

Dès les années 50 un nouveau modèle voit le jour. L’instrument conserve son clavier à trois octaves et se voit adjoindre un système de réglage à clefs qui permet de jouer sur sept octaves.

En faisant osciller manuellement le clavier dans son support, l’ondioliniste peut également créer un effet de vibrato. Georges Jenny propose alors un véritable orchestre portatif qui va bientôt devenir très connu en Europe, mais aussi de l’autre côté de l’Atlantique.

L'ondioline, on peut voir les différentes clefs de réglage sur le châssis inférieur.

I’ve Got a Secret

L’instrument devient très populaire aux État-Unis suite à l’émission « I’ve Got a Secret » diffusée à la télévision américaine en 1960 sur CBS. Le musicien et compositeur Jean-Jacques Perrey fait alors une démonstration des capacités de l'ondioline en imitant de nombreux instruments de musique comme un violoncelle, un trombone ou encore une cornemuse.

Jean-Jacques Perrey dans l'émission « I’ve Got a Secret ».

L’ondioline est également utilisé aux mythiques studios de la Motown de la fin des années 50 au début des années 60 sur les enregistrements de groupes comme The Supremes ou The Temptations.

Différentes versions améliorées de l’ondioline seront fabriquées par Georges Jenny jusqu’à sa disparition en 1976. On peut noter par exemple une version microtonale possédant un clavier à quatre octaves.


Merci à Nicolas Moreau du studio Le Garage Hermétique pour son aide précieuse à la préparation cet article.


comments powered by Disqus