Interview : Rise of the Northstar, ou l'art de forger un son heavy metal surpuissant

Il y a maintenant dix ans, le groupe Rise of the Northstar se formait sous l’impulsion de Vithia. Les membres changent et après deux EP, le groupe originaire de Paris signe sur le label Nuclear Blast en 2014 et publie son premier album studio Welcame la même année.

Depuis cette date, le groupe composé de Vithia au chant, Eva-B et Air One aux guitares, Fabulous Fab à la basse et Phantom à la batterie n’a cessé d’écumer le Japon et les scènes des plus grands festivals de metal comme le Motocultor ou encore le Hellfest.

L’an dernier, le groupe a décollé direction New-York et le studio de Gojira où Joe Duplantier attendait le groupe pour enregistrer leur prochain album à paraître : The Legacy Of Shi.

Eva.B et Air One, respectivement guitaristes lead et rythmique, nous ont raconté comment c’était de bosser avec Joe et quel était le matériel à choisir pour se tailler un son heavy metal surpuissant.

Rise of the Northstar

C’était comment de bosser avec et chez Joe de Gojira sur votre dernier album The Legacy Of Shi ?

Eva-B : Super enrichissant. C'est la première fois qu'on a un vrai regard extérieur sur notre musique. On est habitués à tout faire nous-même, et à rester entre nous. Joe nous a confortés dans nos choix musicaux, et nous a poussés au maximum pendant l'enregistrement. C'est le genre de mec qui te fait refaire tes prises 10 fois d'affilé et une fois qu'il est content, il te demande de le jouer encore mieux haha.

Air One : C’est l’avantage de bosser en studio avec un producteur qui est avant tout un excellent musicien. Joe est un guitariste très inspiré, mais également un chanteur de talent. Vithia à passé un temps fou avec lui enfermé dans le studio chant.

Par rapport aux autres studios dans lesquels vous avez déjà enregistré, qu’est-ce qui vous a attiré/plu dans celui de Silver Cord ?

Eva-B : Le choix du Silver Cord est basé sur plusieurs points. Déjà, on voulait sortir de notre zone de confort, se retrouver tous ensemble, enfermés pendant une longue période loin de chez nous. Personnellement, j'ai adoré la prod de Magma de Gojira, un bon compromis entre la prod moderne et la prod organique. C'est ce qu'on recherchait avant tout pour notre album. Une approche plus humaine. Et en plus de tout ça, on a pu enregistrer avec un producteur français et une équipe sur place majoritairement française. Ça a facilité énormément de choses dans la communication.

Air One : Ouais on voulait se barrer loin, s’éloigner complètement de nos points de repère.

C’était cool d’enregistrer à New-York ? Vous en avez profité pour aller voir des concerts ?

Eva-B : Ça te met dans une ambiance direct. On n'a pas eu beaucoup de day off donc pas de concert pour nous, mais on a pu se balader dans des quartiers sympas.

Air One : La réponse est dans la question, « enregistrer un album à NYC » c’est un peu comme « acheter une figurine à Akihabara »… C’est onirique. Cette ville est le berceau de beaucoup de mouvements culturels qui ont traversé l’Atlantique autant dans le milieu musical que cinématographique, c’est très inspirant comme endroit. Je suis par exemple un amateur de Rap US et se retrouver dans un appart' à Brooklyn avec ton groupe quand t’écoutes du Wu Tang depuis tes 15 piges ça fait rêver.

Rise of the Northstar - Welcame [Furyo State Of Mind]

Vous pouvez me dire si vous avez eu des choix tranchés au niveau choix du matos pour enregistrer au niveau console, préamps, micro et autres ? Ou vous avez fait confiance à Joe les yeux fermés ?

Eva-B : Le processus d'enregistrement, c'est vraiment fait en équipe. Joe nous proposait plein de choses qu'on pouvait accepter ou refuser. Il n'y avait aucune langue de bois. On savait déjà plus ou moins où on allait. Le choix des guitares et amplis était déjà en grande partie établi, et il concordait avec ceux de Joe. On lui a par contre fait totalement confiance sur le choix des préamp/micro, etc...

Air One : Ouais, ces gars ont une expérience studio beaucoup plus aboutie que la nôtre, c’est aussi pour ça qu’on a choisi le Silver Cord. Pour nous, c’était un peu « lourdeur, on veut de la lourdeur ! » haha. Après niveau captation et recording il a fallu leur faire confiance ouais, sans aucun regret.

Niveau pedalboard vous êtes plutôt configuration bien velue ou vous vous contentez de l’essentiel ?

Eva-B : On a eu peu de temps pour tester plein de possibilités et combinaisons de matos. Au début, j'étais quasiment sûr qu'on utiliserait une overdrive pour booster un peu le son de gratte. Au final, aucune pédale n'a été utilisée sur les guitares rythmiques. On a joué directement avec le gain de la tête d'ampli.

Vous pouvez me dire quel pédale d’effet, quel ampli et quelle guitare/basse sans laquelle vous ne pouvez pas forger votre son ? (un seul ou les trois, c’est encore mieux).

Eva-B : Sur notre matos, on utilise pour l'instant aucune pédale. Tous les effets sont générés par un AXE FX II. Pour le moment, je ne sais pas ce que je ferais sans mon AXE FX II pour certains effets (ou alors il me faudrait un pedalboard énorme), ça fonctionne plutôt bien pour nous. On est en partenariat avec EVH depuis un moment, et on est vraiment content du matériel qu'ils proposent. On arrive à avoir ce côté lourd sans perdre en précision. Côté guitares, nos Jackson nous on toujours donné ce dont on avait besoin. Je suis un grand adepte des guitares qu'ils ont produites avec Misha Mansoor de Periphery. C'est ce qu'on a utilisé sur toutes les guitares rythmiques.

Air One : Tout est dit. Je pense aussi que plus tu mets d’obstacles entre le signal de ta gratte et ton ampli, plus tu perds en qualité. Étant guitariste rythmique je dirais ma tête d’ampli EVH et ma King V signature Demmel.

Je sais qu’au Japon les musiciens ont une toute autre relation avec leur matériel, est-ce que c’est quelque chose qui vous a frappé lorsque vous étiez là-bas ?

Eva-B : Pas plus que ça. On a joué avec beaucoup de groupes avec des configurations très basiques. Et maintenant en tournée, on croise pratiquement que des Kemper et des AXE FX.

Air One : Ça ne m’a pas frappé non plus, par contre ce sont d’excellents musiciens pour la plupart, tout est fait avec passion là-bas. Ce sont les maîtres de l’assiduité et de la performance.

Et vous quelle relation entretenez vous avec vos instruments ? Ce sont de simples outils au service de votre musique ou est-ce qu’au contraire, ils vous inspirent ?

Eva-B : J'ai pas mal de guitares chez moi, et je dois dire que je ne joue jamais la même chose suivant la guitare. La forme inspire beaucoup ma manière de jouer. Je ne jouerais pas du tout les mêmes riffs sur une Les Paul ou sur une King V.

Pour The Legacy Of Shi, on a utilisé pour la première fois des 7 cordes. Et les compos qui sont sorties n'ont rien à voir avec les compos en 6 cordes. Je vous laisserai juger par vous-même.

Air One : Je suis un enfant du Metal, je ne connais que le Metal et mes grattes ne connaissent que le Metal.

Vous avez utilisez du matos de Gojira sur l’enregistrement ?

Eva-B : Oui, on avait juste ramené nos guitares. On a utilisé leurs amplis et baffles, et on a doublé quelques passages de guitare avec une Gibson Les Paul et également une Telecaster.

Air One : Yep, ils nous ont fait aussi découvrir l’importance de jouer sur des speakers de qualité par exemple, c’est un sujet que l’on va certainement creuser pour affiner notre son.

Est-ce qu’on peut dire qu’il existe des marques et des modèles de guitare ou de batterie qui clairement sont liés à votre style musical ?

Air One : On s’est dirigés vers des grattes Jackson et on ne le regrette clairement pas. Instinctivement pour leur historique plus Metal que Pop, il faut l’avouer, mais aussi bien sûr pour leur son et leur polyvalence.

Rise of the Northstar - « Here Comes The Boom »

Plutôt matos dernier cri ou vintage ?

Eva-B : Le mix des deux est parfait ! J'ai un pote qui a du vieux matos chez lui, avec des baffles et amplis des années 70. J'avais branché mon AXE FX dedans, et je peux dire que j'ai vraiment été surpris de ce qu'il en sortait. Ça rendait tout ce son numérique beaucoup plus chaleureux et vivant.

Air One : On joue sur du matos plutôt récent, mais effectivement le Vintage à un côté « travaillé », un vécu qui apporte une particularité sonore inimitable. La majorité du matos de zik étant en partie composée de bois pour sa qualité en terme de résonance, je pense notamment aux baffles, il acquiert avec l’âge une certaine maturité, c’est difficile à expliquer avec des mots, mais vous êtes bien placés pour le comprendre je pense.

Plutôt ampli lampe ou transistor ?

Eva-B : Lampe pour moi.

Air One : Lampes également.

Pourquoi ? C’est une histoire de son ? De jouabilité ?

Eva-B : Il y a une chaleur et une humanité qui ressort des amplis à lampes qui reste inégalée. On a longtemps joué directement sur nos AXE FX, sans tête d'ampli. Il est clair que le côté pratique de ces machines est indiscutable. Mais ça manque d'authenticité, de dynamique. Depuis qu'on travaille avec EVH, je pense que je ne pourrais plus revenir en arrière.

En vous baignant tranquillement dans les eaux turquoise d’une mer des caraïbes vous tombez nez à nez avec un coffre rempli de pièce d’or, vous vous offrez quoi niveau matos de musique ?

Eva-B : Une Jackson Custom Shop USA Signature Eva-B haha ! Après, je suis un geek de matos, j'aimerais avoir 100 guitares et 100 têtes d'ampli pour pouvoir tout comparer. Ça serait énorme.

Air One : Une Jackson Custom Shop Eva-B vu qu’elle sera sortie ! Haha. Un studio d’enregistrement ultra équipé, une salle de concert pour nos résidences et un choix de matos illimité pour tous les membres de ROTN.

Vous vous souvenez de votre première guitare, basse, batterie, pédale d’effet ; bref de votre première config ?

Eva-B : J'ai commencé avec la guitare classique, mais ma première config électrique, c'était une Squier avec un fender 50W type FM je crois. Et ma première pédale... une Metal Zone bien sûr !

Air One : Une Ibanez21 frettes (je ne me rappelle plus du modèle) avec un petit ampli 15 W imitation Marshall haha. Metal Zone MT II aussi comme pédale, je la possède toujours d’ailleurs !

Si vous deviez définir The Legacy Of Shi en un instrument ?

Air One : L’instrument de la réussite, on l’espère !

comments powered by Disqus

Reverb Gives

Your purchases help youth music programs get the gear they need to make music.

Carbon-Offset Shipping

Your purchases also help protect forests, including trees traditionally used to make instruments.

iOS app store button
Android play store button