Un guide des imitations de Jazzmaster des années 60

Comme beaucoup d’entre vous, j’adore acheter des vieilles guitares qui sortent de l'ordinaire. Parfois des instruments qui ne sont pas franchement d’excellente qualité peuvent cacher de très belle surprise, un son incroyable obtenu avec modèles de micros jamais croisés auparavant, ou tout simplement un look génial. Depuis que je travaille pour Reverb, j’ai acheté et vendu de nombreux modèles de guitares considérés comme bas de gamme qui sont maintenant devenues collector.

Je suis actuellement plutôt en mode vente, et je viens juste d’emballer ma superbe Harmony Bobkat, le dernier vestige d’une époque que j’ai passé à accumuler des modèles bas de gamme de guitares des années 60.

C’est en fermant ce dernier carton que je me suis dit que ce serait peut-être le moment d’écrire un article lié aux modèles de guitares offset des années 60 qui se sont inspirées d’un classique indétrônable : la Fender Jazzmaster.

Fender Jazzmaster de 1966

Pour commencer, définissons les termes de notre exploration, nous allons explorer le monde des guitares des années 60 de forme offset, en gros les guitares qui ressemblent plus à une Jazzmaster ou à une Jaguar qu’à une Stratocaster ou à une Telecaster.

C’est une définition assez vague car nous allons croiser des modèles qui sont clairement des copies et d’autres qui y ressemble mais plus par simple coïncidence.

Quoi qu’il en soit, il est clair que les guitares offset sont une grande famille d’instruments des années 60 dont il est toujours intéressant d’explorer les différents modèles et ramifications.

Harmony Bobkats et Silhouettes

Harmony Bobkats et Silhouettes

Nous commençons notre série par un modèle fabriqué dans l’usine Harmony, portant le nom de Bobkat et de Silhouette.

Comme sur la plupart des instruments Harmony proposés à l’époque dans cette gamme de prix, la qualité est très aléatoire que ce soit au niveau des matériaux utilisés, mais aussi du contrôle qualité en fin d’assemblage. On peut noter le fait que ces modèles gardent mal l’accordage et que les manches sont plutôt fin et étroit, ce qui semble plaire à de nombreux musiciens.

Harmony Silvertone Bobkat des années 60.

La Bobkat fut produite sous différents numéros de modèle selon les options de la guitare, la H14 est équipée d’un seul micro, la H15 de deux. Si vous cherchez une vieille Bobkat, la H15 équipée d’une barre de vibrato est la plus recherchée, elle est vendue plus cher sur le marché de l’occasion que la H14.

La H19 Silhouette est elle une guitare de meilleure qualité qui est souvent confondue avec les deux séries précédentes. Ce modèle était également proposé avec différentes configurations comme par exemple un modèle rouge équipé de trois micros (qui est le modèle plus recherché actuellement sur le marché de l’occasion), il en existe également une version basse.

1488 Silhouette Silvertone de 1965 fabriquée par Harmony

Ces guitares étaient également vendues par Sears sous la marque Silvertone.

Pour la plupart des musiciens, les micros DeArmond goldfoil sont ce qui rend ce modèle si intéressant. Ils possèdent un son agressif et puissant avec un niveau de sortie créant des effets intéressant lorsque la guitare est branchée dans un delay ou une reverb.

Le tout combiné avec un vibrato (fabriqué par Hagstrom dans le cas de la H19) et vous voilà équipé d’une machine parfaite pour du rock bruyant.

Eko 400 « Ekomaster »

Eko 400 « Ekomaster »

Eko 400 « Ekomaster » de 1963

Dans les années 60, le fabricant italien Eko devint le plus gros exportateur de guitares en Europe et les modèles 400, surnommés plus tard « Ekomaster » furent les premiers modèles solidbody proposés par la marque.

Comme de nombreux Supro de cette époque, ces guitares étaient fabriquées à partir de plexiglas pour le corps leur conférant un look assez incroyable. Elles furent fabriquées quelques années avant d’être remplacées par la série Eko 500 qui fut proposée dans différentes formes et styles différents.

La plupart des Ekomaster croisées sur Reverb possèdent une finition dorée, mais certains modèles ont eux une finition bleue assez rare. La plupart des modèles sont équipés de quatre micros qui peuvent être combinés via des sélecteurs en provenance des usines d’accordéons de la marque Eko.

D’après certains, l’Ekomaster fut la première guitare à copier la forme de la Jazzmaster, elle servira d’inspiration à de nombreux fabricants japonais. Ce modèle est donc certainement l’un des plus reproduit de l’histoire des guitares vintage.

Framus Strato de Luxe

Framus Strato de Luxe

Framus Strato de Luxe de 1965

Framus est l’un de ces marques qui nourrit l'obsession de certains pour les guitares vintage. Le fabricant allemand a fabriqué un nombre assez incroyable de modèles différents dès la fin des années 40, comme la plupart des modèles de guitares sélectionnés ici, les formes et les caractéristiques des instruments ont beaucoup varié avec le temps.

Le nom Strato par exemple, ne fait pas référence à un modèle spécifique mais plutôt pour une série. Le premier modèle de Strato possédait une forme de corps qui n’était pas sans rappeler la Les Paul Special. La Strato De Luxe était elle fabriquée autour d’une forme de Jazzmaster.

Comme vous pouvez le voir dans les images ci-dessous, ces guitares étaient des solidbody classiques équipées de pièces métalliques et de micros à faible niveau de sortie. Framus a construit ces modèles pendant un long moment équipés d’un réglage « organ effect » qui consistait principalement en un petit préampli intégré.

Les dernières guitares Framus furent fabriquées au milieu des années 70 mais la marque a été remise en production par Warwick proposant différents modèles comme la Idolmaker.

Framus Strato de Luxe des années 60 provenant de la collection de Rick Nielsen

L’univers des offset japonaises

L’univers des offset japonaises

Nous sommes maintenant arrivé au sujet qui pourrait faire l’objet d’un article ou même d’un livre à lui tout seul : la galaxie des guitares offset japonaises des années 60.

Le manque d’information concernant ces modèles en particulier est très lacunaire malgré une communauté très active composée de personne comme Frank Mayers de Drowning in Guitars.

Teisco Spectrum 5 de 1967 via GrinningElk Music Co.

Le boom des guitares japonaises est né grâce à deux groupes : les Beatles et les Ventures. Les Ventures jouaient alors sur des Mosrite et sur de nombreux autres modèles offset, il était facile de copier ce groupe pour des musiciens japonais, la musique étant très axée sur les guitares et non sur le chant.

De nombreuses copies de Mosrite furent fabriquées sous le nom de Firstman ou de Morales. Peu de temps après, de nombreuses usines japonaises commencèrent à proposer des design originaux qui se multiplièrent bientôt presque à l'infini.

Un clone de Jazzmaster Mory de 1965.

Ces guitares évoluèrent et s'améliorèrent au fil des ans avec des modèles comme la Teisco Spectrum 5, la Guyatone Sharp 5 et la Guyatone LG-200T qui font certainement partie des meilleures guitares offset fabriquées au Japon.

De tous ces modèles, certains ressemblent clairement à des Jaguar ou à des Jazzmaster. La Elk Deluxe, par exemple, est équipée d’excellents micros et possède une qualité de finition très bonne, la Voice Frontier offre un superbe exemple de construction à la main.

Au sommet de cette pyramide, on retrouve une marque en particulier, Mory, qui produisait un clone de Jazzmaster exceptionnel. Le modèle Mory est très difficile à trouver et est de ce fait l’un des plus rares de toute la production japonaise de guitares.

Merci à Craig Campbell qui travaille pour Reverb au Japon pour ses informations indispensables à la rédaction de ce paragraphe.

Wurlitzer Wildcat

Wurlitzer Wildcat

On associe plutôt le nom Wurlitzer a des claviers des années 60, l’entreprise a pourtant fabriqué des guitares électrique au milieu des années 60.

Wurlitzer Wildcat de 1966.

Ces instruments ont été sous-traités à la société Holman-Woodel, qui travaillait également sur des guitares vendues sous des noms comme LaBaye et Alray.

En comparaison à la Ekomaster, la Wildcat n’est pas une guitare qui attire au premier abord. C’est pourtant une guitare très agréable à jouer et offre plus de plaisir de jeu et de possibilités que les modèles Bobkat de Harmony. Ses micros ont un son un peu froid et le système de vibrato est un peu... étrange.

Ceci dit, ces guitares se trouvent assez facilement et valent le coup, c’est une pièce d’histoire qui se trouve souvent sur le marché de l’occasion à des prix tout à fait abordables.


comments powered by Disqus