Le micro Shure SM57, de l’album « Rumours » à la Maison Blanche

Nombre de stars du rock ont expérimenté dans leur vie des moments difficiles et des traversées du désert. Le micro dynamique Shure SM57 fabriqué par Shure aussi.

Les gens s’amusent à marcher dessus et à le balancer contre les murs. Même après un traitement pareil, le SM57 est toujours d’attaque.

À l’époque où j’écrivais pour le magazine On Tour With Shure, quelqu’un en a jeté un par le 57e étage du siège international. Après s'être fracassé sur le sol en faisant un bruit proche de celui d’une caisse claire, il fonctionnait toujours et il doit toujours fonctionner à l’heure actuelle.

Ce bâton de dynamite sonique occupe une place d’honneur dans le monde des micros, on le retrouve dans les studios les plus connus du monde entier. Les raisons ? Il ne coûte vraiment pas cher, sa solidité, mais aussi sa réponse en fréquence qui en font un outil universel. Bon nombre d’artistes l’utilisent toujours aujourd’hui au-delà de ses limites, le SM57 n’est pas du genre à rester camper dans un studio.

Un micro pour les gouverner tous

Il semblerait que les Red Hot Chili Peppers aient utilisé des SM57 pour enregistrer toute la partie batterie de l’album Blood Sugar Sex Magik en 1991.

Le micro a même joué un rôle encore plus important en studio avec les enregistrements vocaux d’Anthony Kiedis. Sur Californication, « Anthony utilisait toujours un SM57 pour le chant principal », se souvient Jim Scott dans une interview pour Sound on Sound en Décembre 1999.

« On l’avait mis sur un pied, mais je suis sûr qu’il le tenait à la main, s’appuyait dessus et l’avalait même. C’est comme ça qu’il a obtenu ce son, il a fallu du coup compresser le son pour pouvoir protéger l’enregistreur. »

Red Hot Chili Peppers - « Californication »

John Frusciante a aussi utilisé un 57 sur son baffle guitare pour Stadium Arcadium.

Pour le premier album de The Killers, Hot Fuss, sorti en 2004, Brandon Flowers a enregistré toutes ses voix avec un SM57. C’était, pour le groupe, une façon de capturer l'énergie et l’esprit de leurs démos. Pour l’album de 2008 Day And Age, le guitariste Dave Kuening a utilisé une paire de 57 pour créer une image de guitare stéréo : un proche de son ampli et un placé à distance en micro d’ambiance.

Fleetwood Mac et les SM57

L’utilisation du 57 dans les plus gros enregistrements ne date pas d’hier, ce micro était même devenu indispensable pour le groupe Fleetwood Mac dans les années 70.

Souvenez-vous du son incroyable sur le solo de guitare de Lindsey Buckingham sur « Go Your Own Way » de Rumours, un SM57 est derrière tout ça.

Fleetwood Mac - « Go Your Own Way »

L’ingé-son Ken Caillat a lui aussi confirmé que le 57 était utilisé pour les voix. « J’ai obtenu un rendu de voix génial avec ce micro » indique Caillat sur le site de Shure. « Les gens pensaient que j’utilisais un micro ultra sophistiqué et hors de prix, mais pas du tout. Je trouvais ça dingue. »

Le SM57 accompagnait Caillat sur chaque session et il gagnait fréquemment la course face à des micros voix qui valaient plusieurs milliers de dollars.

« Je le dis à tout le monde : ne vous fiez pas au prix des micros. Choisissez-en un qui sonne le mieux pour ce que vous avez à faire » - Ken Caillat

Il y a quelque chose d’unique avec ce micro, une alchimie entre son côté simpliste, son prix bas et son son polyvalent qui procure des sensations à tous les musiciens. Caillat se rappelle de ce moment où il enregistrait les voix d’un morceau de l’album Tusk des Fleetwood Mac.

« J’ai donné des SM57 aux chanteurs alors qu’ils étaient assis sur un canapé dans le studio, puis ils ont superposés des parties voix directement comme ça, sans casques juste en playback sur les moniteurs du studio. »

Un micro pour tous les unir

J’ai entendu de parler des histoires de Fleetwood Mac et des SM57 alors que j’écrivais pour Shure et je m’en suis inspiré pour demander à Shure le feu vert sur une expérience inhabituelle dont le nom de code était « Project 57 ».

J’ai enregistré entièrement une chanson, du début à la fin, en utilisant des 57 sur tout : batteries, guitares, voix principales et voix secondaires, et basse. Comme c’est toujours le cas avec le 57, ça n’a peut-être pas coûté cher, mais le son et la vie qu’il en est ressorti a donné un rendu loin de laisser à désirer.

Le président Nixon et ses trois SM57

Le SM57 n’était pas simplement bon pour enregistrer tous les instruments du Project 57. Il était aussi suffisamment bon pour contenter l’homme le plus puissant des États-Unis.

Un fait parmis les anecdotes du SM57 a particulièrement surpris bon nombre de musiciens et d’ingénieurs du son. Tous les présidents des Etats-Unis depuis Lyndon Johnson ont utilisé un SM57 depuis sa sortie en 1965. Pourquoi ? Pour commencer, le 57 n’a pas besoin d’une alimentation fantôme, il y a donc peu de chance qu’il cesse de fonctionner en plein milieu d’un discours important.

Johnson utilisait quatre micros à la fois, Nixon en utilisait trois, et plus récemment cette année, Trump n’en a utilisé qu’un lors de son investiture.

Que ce soit pour enregistrer une chute de 50 mètres ou pour amplifier le Présidents des États-Unis, le SM57 fait toujours le boulot.

comments powered by Disqus