Une histoire de Celestion « The Voice of Rock & Roll »

Pour s’exprimer pleinement, une guitare électrique a besoin de deux éléments essentiels, un amplificateur, qui va donner au signal électrique sortant des micros de la guitare la puissance nécessaire pour être utilisable et un haut-parleur qui va transformer ce signal électrique sortant de l’amplificateur en onde sonore qui va venir faire vibrer les tympans des auditeurs.

De Vox à Marshall en passant par Orange et Selmer, la marque anglaise Celestion a toujours été liée à l’histoire de l'amplification pour guitare, on retrouve leurs modèles de haut-parleurs dans la plupart des amplis fabriqués par les grandes marques anglaises des années 60 et 70.

Celestion a marqué l’histoire de la musique amplifiée en offrant aux fabricants d’amplificateurs l'élément primordial au bon rendu sonore de leurs créations : le haut-parleur.

Des postes radio aux premières télévisions

Premier atelier Celestion en 1924

L’histoire débute en 1924, Celestion est alors une petite entreprise qui vient tout juste de voir le jour et qui fabrique des haut-parleurs pour l’industrie des postes radio qui connaît alors un véritable essor industriel. À cette époque, les innovations sont nombreuses dans le domaine, les récepteurs radios se modernisent et les constructeurs cherchent à équiper leurs appareils de haut-parleurs permettant un rendu sonore toujours supérieur.

Les années qui suivent sont fastes pour l’entreprise, en 1932 l’aimant permanent est adopté et permet la simplification de l’utilisation et du montage des haut-parleurs, en 1948 l’entreprise est rachetée par Rola, elle travaille alors de plus en plus pour le domaine du « luxe » de l’époque : elle équipe en haut-parleurs les systèmes audio stéréo et la nouvelle invention qui fait alors sensation, la télévision.

C’est à cette époque que Celestion travaille sur un nouveau modèle de haut-parleur qui va marquer l’histoire de la musique pour toujours.

La ligne de production en 1933

Le Celestion Blue

Celestion Blue Alnico

À la fin des années 50 Celestion travaille sur un nouveau modèle destiné aux musiciens, le T0530. Basé sur un haut-parleur haut de gamme fabriqué à l’origine en 1936, il prendra le nom de « Celestion Blue » lorsqu’en 1960 lui est ajoutée une couche de peinture bleue, c’est un haut-parleur d’un diamètre de 12 pouces équipé d’un aimant Alnico, spécialement étudié pour répondre à la demande croissante des musiciens qui commencent à s’équiper avec les premières guitares électriques disponibles sur le marché.

Le Celestion Blue rencontre bientôt le succès, combiné avec un amplificateur à tubes poussé à haut volume, le haut-parleur offre un son unique, chaud et distordant facilement, qui fera sa renommée. C’est ce son qui sera adopté par les Beatles, les amplis fabriqués par Vox qu’ils utilisent alors sont équipés de haut-parleurs Celestion et permettent aux Fab Four d’obtenir ce son crémeux si caractéristique du rock britannique des années 60. Les créations de Celestion sont également bientôt adoptées par une autre marque qui va marquer l’histoire du rock pour toujours : Marshall.

Plus de puissance

Avec l'avènement du rock et des concerts dans des lieux de plus en plus vastes, les fabricants d’amplificateurs veulent proposer des amplis toujours plus puissant, Celestion répond à la demande et travail sur de nouveaux modèles de haut-parleurs permettant de supporter toujours plus de puissance. Le modèle G12 est donc désormais proposé avec différentes tailles d’aimants supportant différentes puissances le tout disponible en plusieurs impédances pour les montages en série ou en parallèle dans des baffles de plus en plus démesurés.

Ces amplis équipés de haut-parleurs Celestion seront utilisés par les musiciens les plus légendaires de l’époque, Jimi Hendrix, Eric Clapton, les Rolling Stones ou encore Van Halen.

Héritage et modernité

La Princesse Margaret en visite chez Celestion en 1977

À partir de 1968, l’entreprise travaille sur des haut-parleurs équipés de matériaux plus modernes offrant des puissances toujours plus importantes comme avec les modèles G12-65 ou G12T-75.

C’est au début des années 2000 que Celestion travaille sur de nouveaux modèles mais aussi à la réédition de classiques comme le Blue Alnico, le Gold Alnico et toute la série Heritage qui est toujours fabriquée dans l’usine anglaise d’Ipswich que l’entreprise occupe depuis presque un demi-siècle. Les autres gammes de haut-parleurs sont elles fabriquées à Huizhou en Chine.

L’entreprise poursuit avec le même esprit d’innovation que dans les années 30, proposant régulièrement de nouveaux modèles de haut-parleurs comme le Neo Cream équipé d’un aimant au Néodyme offrant des performances incroyables pour un poids réduit ou encore le qui offre aux musiciens la possibilité de retrouver un son classique dans un format moderne supportant 150 watts.

La ligne de production actuelle

La marque propose également aux utilisateurs de simulateurs de baffles des empreintes sonores de leurs haut-parleurs sous le nom « Impulse Responses ».

Encore aujourd’hui Celestion est considérée par de nombreux musiciens comme incontournable sur scène. De nombreux fabricants d’amplis mythiques comme Vox ou Marshall sont restés fidèles aux haut-parleurs fabriqués par Celestion pour équiper leurs baffles et leurs combos.

La prochaine fois que vous jouez sur un ampli, regardez à l’arrière si ce n’est pas un Celestion qui l’équipe.

Merci à John Paice de Celestion pour l’aide apportée à la rédaction de cet article. Toutes les photos proviennent des archives de Celestion.


comments powered by Disqus