Secret Sauce : le son de guitare de « Heroes » de David Bowie

Le mois dernier, Julien nous parlait du son de guitare de Ritchie Blackmore et nous dévoilait les ingrédients secrets qui font le son de ce guitariste de légende. Cette semaine, direction la cuisine une nouvelle Secret Sauce, celle du morceau « Heroes » du non moins mythique David Bowie.

La recette

En 1977 sort un single qui va faire l’effet d’une bombe : Heroes, avec aux manettes un David Bowie en pleine gloire et Brian Eno en guise de producteur.

David Bowie - « Heroes »

Une fois encore, Bowie s’entoure des meilleurs musiciens et recrute en particulier Carlos Alomar qui prend en charge les parties de guitare rythmique. Une semaine après le début de l’enregistrement de l’album, le guitariste de King Crimson, Robert Fripp, vient ajouter ses parties guitares sur l’enregistrement existant.

N’ayant aucun ampli avec lui, Robert Fripp se branche en direct dans la console tout en poussant les moniteurs du studio afin d’obtenir un effet de Larsen.

Le résultat est enregistré : trois pistes de guitare très fuzzy qui à l’écoute se marient à la perfection pour donner l’identité de ce morceau légendaire.

Mais comment reproduire cet effet sur scène ? Pour la tournée de « Heroes », c’est un violoniste équipé d’un violon électrique qui assure la performance. Mais pour la suite, c’est un gadget va permettre de résoudre le problème : l'E-Bow. Ce petit appareil est capable de créer un champ magnétique au-dessus du micro de la guitare et d’exciter la corde de façon quasi-infinie.

comments powered by Disqus