Les guitares célèbres qui ont disparu : Partie 2

Plus tôt cette année nous avions déjà évoqué la disparition soudaine de guitares devenues, par la force des choses, légendaires. De la « Beano » d'Eric Clapton à la basse Höfner 500/1 de Paul McCartney, nous avions tracé le portrait de trois instruments portés disparus.

Aujourd'hui, c'est vers trois modèles supplémentaires que nous nous penchons.


La Rickenbacker 360/12 de 1965 de George Harrison

Tout au long de sa carrière avec les Beatles, Harrison était connu pour jouer sur des Rickenbacker. D'une certaine manière, on pourrait dire que chaque membre avait sa guitare attitrée, comme la Höfner avec McCartney. La Rickenbacker 360/12 que George s’est fait voler n'était pas la première 360/12 qu'il possédait, mais la deuxième.

Fait surprenant, la première Rickenbacker que George obtient à la fin de l’année 1963, était la deuxième fabriquée par la marque.

La Rickenbacker 360/12 de 1965 de George Harrison

En 1965, les Beatles deviennent un phénomène mondial. Un statut leur procurant pas mal d'avantages, y compris celui de pouvoir obtenir des guitares gratuitement.

Le 21 août 1965, la station de radio locale WDGY remet la Rickenbaker en question à Harrison lors d’une conférence de presse avant leur concert à Minneapolis, dans la salle Minnesota du Old Met Stadium. Le magasin de musique local, B Sharp Music, avait déjà commandé la guitare et l’avait mise de côté avant le concert des Beatles pour la remettre directement à George.

La guitare était un modèle de 1965 enfinition Firegloavec un binding en damier au dos, c'était essentiellement une version revue et corrigée de sa première 360/12. Bien que George n'ait pas immédiatement utilisé cette Rickenbacker, il l'aurait utilisé par la suite en studio et sur les sessions de Rubber Soul.

Le sort de la guitare a été contesté au fil des ans, mais il semblerait que la guitare ait été volée en septembre 1966, avant le premier voyage d’Harrison en Inde.

Cette version contraste avec celle selon laquelle elle aurait été volée en même temps que la Höfner, achetée à Hambourg, au studio Abbey Road en 1969. Depuis lors, peu de progrès ont été fait concernant la recherche de la guitare, en partie à cause de la mauvaise tenue des dossiers de numéros de série du magasin.

Le dernier mot concernant cet instrument vient de John Hall, PDG de Rickenbacker :

« Personne ne connaît le numéro de série exact de la guitare originale. Cependant, grâce à nos archives, nous sommes en mesure de réduire la liste à cinq numéros possibles en fonction du cheminement des expéditions jusqu'à la date de la remise. En vérité, on nous a déjà donné un numéro de série d'une guitare qui avait refait surface et qui faisait parti des cinq (mais impossible de savoir si c’était le bon). »


La Fender Jazzmaster « Jazzblaster » Sunburst de 1965 de Lee Ranaldo

Allons voir maintenant du côté des États-Unis, et débarquons dans les années 90 avec l'un des titans du rock alternatif : Sonic Youthet sa mythique Jazzmaster « Jazzblaster » Sunburst de 1965.

Comme nous l'avons décrit précédemment dans notre article sur les instruments célèbres volés qui ont été retrouvés, Sonic Youth se fait voler son camion Ryder rempli d’instruments juste avant un concert, le matin de l'Independence Day en 1999, dans le comté d'Orange en Californie.

La « Jazzblaster » de Lee Ranaldo

Le vol s'est produit peu de temps avant qu'ils ne montent sur la scène du festival This Ain't No Picnic Festival qui se déroulait un peu plus tard dans l'après-midi à Irvine. Se faire voler son matos juste avant de faire la une d'un festival est déjà assez problématique, mais en plus de cela, l'équipement volé de Sonic Youth se composait d'instruments uniques ayant subi de grosses modifications, pensés pour être joués dans tous les accordages possibles.

De ce fait, ces instruments n’étaient pas faciles à remplacer. Le groupe a dû s’adapter à cause du vol et jouer différemment leur set sur cette tournée.

Au lieu d'annuler le spectacle, ce qui aurait été compréhensible, Sonic Youth a pris la parole, a expliqué ce qui était arrivé à la foule et a joué son set sur du matériel emprunté - ce qui ne gênait apparemment personne mis à part le groupe. Que cette décision ait été encouragée en interne ou que leur mentalité ait été « the show must go on », on ne peut qu’applaudir le groupe pour avoir maintenu leur concert au festival.

La « Jazzblaster » de Lee Ranaldo

Parmi les guitares volées ce jour-là figurait un certain nombre de guitares prisées par Lee Ranaldo, en particulier sa Fender Jazzmaster Sunburst de 65 complètement modifiée (numéro de série #100958), mieux connu de lui et des fans de Sonic Youth comme la « Jazzblaster » originale.

Comme je l’ai mentionné plus haut, un certain nombre de ces guitares ont été retrouvées grâce à l'essor des réseaux sociaux et du e-commerce, y compris la Mustang rouge de 1969 de Lee. Malheureusement, sa première Jazzblaster manque toujours à l'appel.

Voici les modifications qui ont été apportées à la Jazzmaster (et à d’autres) pour qu’elle devienne la Jazzblaster :

  • Remplacement des micros à simple bobinage Jazzmaster par deux humbuckers Tele Deluxe.

  • Remplacement du chevalet Jazzmaster par un chevalet Mustang pour plus de stabilité.

  • Remplacement de l’électronique, du potard de volume, au switch micro en passant par le jack.

Lee utilisa cette guitare à la fois sur scène et en studio de 1996 jusqu'à son vol. Elle était immédiatement reconnaissable, et pas seulement par les fans de Sonic Youth. En plus de toutes les modifications mentionnées ci-dessus, la cavité du trémolo semble avoir été étendue par rapport à son placement initial, laissant un trou apparent sur le devant du corps de la guitare.

Cette guitare (volée) a avant tout une valeur sentimentale pour celui qui la possède. Bien qu’il s’agisse d’une Jazzmaster vintage, elle a été tellement modifiée qu’il n’y a pas d'intérêt financier à la posséder ou à la revendre.

Elle est tellement reconnaissable qu’une fois sur le marché, les gens poseraient forcément des questions, raison qui pourrait aussi expliquer pourquoi elle n’a jamais refait surface.

Lee Ranaldo a déclaré qu’il voulait récupérer sa Jazzblaster. Alors si vous êtes la personne qui a volé cette guitare ou si vous la possédez accidentellement, merci de la renvoyer à Lee. Cette histoire a presque 20 ans, c’est le moment ou jamais.


L’Ampeg Dan Armstrong de Greg Ginn

Enfin, dans la série de victimes de vols célèbres, on trouve le groupe Black Flag, bras droit des pionniers du punk hardcore des années 80. Nous voulons bien sûr parler du guitariste Greg Ginn et de sa guitare Ampeg Dan Armstrong.

Il est difficile de penser à Black Flag en tant que groupe sans avoir instantanément à l'esprit l'image de la Dan Armstrong Plexi de Ginn. Dire que le son du groupe était défini par une seule guitare peut sembler exagéré, mais en vérité Greg Ginn a possédé deux guitares Dan Armstrong, chacune à différents moments de la vie du groupe et qui ont à elles seules façonné le son de Black Flag.

L’ Ampeg Dan Armstrong de Greg Ginn

Sa première Dan Armstrong était celle qui arborait les quatre bandes adhésives noires représentant le logo de Black Flag, et c'était aussi sur celle-ci que Greg Ginn avait pulvérisé de la peinture noire au début des années 80.

Cette guitare était équipée d'un micro custom, et fut par la suite modifiée pour ne plus comporter de potard de volume ou de tonalité. Grâce aux photos prises à l’époque, on sait qu’il possédait cette guitare depuis les années 70. Elle fut volée en 1984.

Pile au moment où Greg a acheté sa deuxième Dan Armstrong, ou juste après le vol de la première, l’histoire n’est pas tout à fait claire, mais dans tous les cas, Greg a acquis une deuxième Plexi alors qu'il était toujours dans Black Flag.

Tout comme la première, elle finira par ne plus avoir de potards de volume ou de tonalité, et son unique micro sera scellé pour empêcher que la forte transpiration de Greg ne le face rouiller. Enfin, un câble instrument sera directement soudé à l'intérieur de la guitare, éliminant le jack femelle.

Au lieu de la pulvériser de peinture noire, comme il l’avait fait sur la première afin d’atténuer les vibrations de la guitare, il l’avait recouverte de ruban adhésif pour sécuriser les modifications et obtenir le même effet sonore. Chose que nous ne recommandons pas de reproduire chez vous.

L’ Ampeg Dan Armstrong de Greg Ginn

Cette Dan Armstrong sera celle qu'il utilisera en live et en studio tout au long de l'ère Slip It jusqu'à son vol en 86. D’après les mémoires d’Henry Rollins dans son livre Get In The Van, la guitare a été volée dans le van de Black Flag le 16 avril 1986 à Poughkeepsie, New-York, alors que le conducteur, Mitch Bury, se trouvait à l’intérieur.

Per Rollins dans son livre : «... la guitare a été volée dans les minutes qui ont suivi l'arrivée du van à l'avant du magasin. La guitare a été volée par la fenêtre ouverte du côté du passager. »

Bien que les reproches soient tombés violemment sur Bury, il est encore plus difficile d’imaginer que lui, leur homme de confiance, pensait que la personne qui prenait la guitare faisait partie de l'équipe. À ce moment-là, Rollins écrit que Ginn est immédiatement allé acheter une guitare de remplacement : une Ibanez Roadstar II noire de 1986 (une des guitares méconnues des années 80 préférée de l'auteur).

La Roadstar II (équipée d’un humbucker et deux micros à simple-bobinage) est une excellente guitare, et comme on peut le voir sur des enregistrements live, Ginn et son groupe n’ont pas trop souffert de ce changement.

Malheureusement, Greg Ginn n’a jamais récupéré ses guitares, même s'il ne semble pas avoir fait particulièrement d’efforts pour les retrouver.

Peu importe si Ginn ou l'un des autres guitaristes mentionnés ci-dessus sont activement à la recherche de ces guitares, nous voulons les revoir entre les mains de leurs propriétaires légitimes. Nous savons que c'est un travail de longue haleine, mais si vous avez des conseils ou si l'une de ces guitares ressemble à un instrument que vous avez déjà vu, n'hésitez pas à nous laisser un commentaire ci-dessous.

comments powered by Disqus

Reverb Gives

Your purchases help youth music programs get the gear they need to make music.

Carbon-Offset Shipping

Your purchases also help protect forests, including trees traditionally used to make instruments.

iOS app store button
Android play store button