Une brève histoire d’Electro-Harmonix

Née à l’ombre des buildings de New York, Electro-Harmonix (ou EHX) est connue pour sculpter le son des musiciens depuis la fondation de l’entreprise par Mike Matthews en 1968.

Matthews, doué d’un instinct pour le commerce et aidé par de solide connaissance technique commença sa carrière de vendeur en travaillant pour IBM. Il y apprit les fondamentaux du monde du business ce qui l’aida à fonder son entreprise Electro-Harmonix au début des années 70.

La première création de Matthew, la pédale de boost LPB-1, aida, d’après lui à révolutionner le monde de la musique en permettant de pousser les amplis dans leurs derniers retranchements soniques et le succès rencontré par ce boost très simple à utiliser à permis à l’entreprise de Matthew de prospérer.

'70s LPB-1 Booster

LPB-1 Booster - années 70

70s

Big Muff Pi « Triangle » - années 70

Tout en surfant sur le succès de la LPB-1, EHX décida de lancer la Big Muff Pi, une fuzz qui devait reproduire le son d’overdrive obtenu sur les enregistrements de Jimi Hendrix et des Rolling Stones. En réussissant à capturer l’essence du son des artistes les plus populaires de l’époque, les premières pédales Electro-Harmonix connurent très rapidement la reconnaissance de tous les musiciens. Pour de nombreux guitaristes, la Big Muff Pi, avec son boitier métallique imposant et son nom unique, est LA fuzz qu’il faut absolument posséder. Souvent copiée mais jamais égalée en terme de caractéristiques sonores, la Big Muff Pi aida vraiment EHX à se hisser à une place de leader du marché des pédales d’effets.

Une Guild Foxey Lady Fuzz de 1968, fabriquée par Mike Matthews, une ancêtre de la Big Muff Pi
Une Guild Foxey Lady Fuzz de 1968, fabriquée par Mike Matthews, une ancêtre de la Big Muff Pi

En utilisant l’expérience acquise en fabricant des fuzz pour Guild, Matthews développa la pédale que tous les guitaristes attendaient, à tel point que Jimi Hendrix lui-même en acheta une chez Manny’s Music lors d’une étape à New-York en 1968. Matthews reçut même un chèque de Carlos Santana en 1971 pour l’achat sa première Big Muff Pi.

La Big Muff Pi sera vendue à plus de 3 000 exemplaires par mois d’après Matthews. La pédale de boost LPB-1 se vendait également comme des petits pains, depuis son lancement il y a 50 ans, 600 pédales quittent l’usine chaque mois. Ces deux produits ont grandement contribué à la renommée et au développement d’Electro-Harmonix qui est devint alors l’une des plus grandes entreprises de fabrication de pédales d’effet. D’autres modèles devenus classiques étaient à venir.

La Small Stone Phaser, créé en 1974 par David Cockerell d’EHX, a un son unique qui n’a rien à avoir avec les autres phasers qui existent. Ce son est dû au Operational Transconductance Amplifier d’EHX qui lui permet de se distinguer de sa principale rivale, a MXR Phase 90.

'70s EHX Small Stone V1 Phaser

Small Stone V1 Phaser - années 70

'70s EHX Electric Mistress Flanger

Electric Mistress Flanger - années 70

En 1976 sort sur le marché la Electric Mistress de EHX, un flanger stéréo qui devient vite très populaire auprès de guitaristes comme Alex Lifeson, Andy Summers et David Gilmour. Cette pédale, comme la Small Stone, fut développée par Cockerell et fut le premier flanger qu’il était possible d’utiliser sur scène, une prouesse technique exceptionnelle à l’époque.

Late '70s EHX Deluxe Memory Man Delay
Deluxe Memory Man Delay - fin des années 70

La Deluxe Memory Man arrive sur le marché des pédales d’effets en 1976. Son principe est basé sur un écho analogique, encore une fois encore, Electro-Harmonix réussit le pari de rendre disponible sur scène un effet normalement réservé aux studios d’enregistrement. La Memory Man possède un son unique, typique des produits EHX et ses six réglages permettent d’explorer des possibilités sonores infinies. La Big Muff Pi est peut-être la pédale la plus connue de chez Electro-Harmonix, mais la Memory Man est certainement leur plus grande réussite technique.

En 1982, les finances de l’entreprise sont au plus mal et la situation tourne pratiquement au dépôt de bilan. En 1984 alors que Electro-Harmonix est toujours dans des problèmes financiers, Matthews décide de se lancer dans un autre projet et en 1988, il lance New Sensor Corp, une entreprise basée en URSS qui fabrique et distribue des tubes électroniques. Depuis ses usines de St Petersbourg, de Saratov et de Novosibirsk, Mathews transforme son entreprise et devient le premier fabricant et vendeur de tubes électroniques au monde. Mais son amour pour les pédales d’effet revient à la charge, la demande est toujours forte, les musiciens veulent des produits Electro-Harmonix, son autre entreprise, Sovtek commence à reproduire les pédales EHX à partir de 1990.

EHX/Sovtek Bassballs Filter

Bassballs Filter EHX/Sovtek

EHX/Sovtek Big Muff Fuzz

Fuzz Big Muff EHX/Sovtek

EHX/Sovtek Small Stone Phaser

Phaser Small Stone EHX/Sovtek

Aujourd’hui encore, les pédales de l’époque Sovtek sont très recherchées pour leurs composants et leur look très soviétique. Elles sont le symbole de la capacité qu’à eu Matthews pour rebondir suite aux changements du marché. La qualité des produits Electro-Harmonix a fait que des générations entières de musiciens sont littéralement tombées sous le charme de cette marque.

Le charme qui se dégage des produits de Matthews n’est pas uniquement dû aux avancées techniques, mais aussi à leur longévité. À une époque dominée par l’obsolescence programmée, où on change de téléphone tous les ans, il est vraiment agréable de pouvoir utiliser des bonnes vieilles pédales d’effets pratiquement indestructibles.

Malgré les copies, les musiciens ne s’y trompent pas, rien ne sonne comme une pédale Electro-Harmonix. Il semble qu’ils seront toujours capables de comprendre les musiciens et de leur offrir ce qu’ils souhaitent en terme d’effets.

Electro-Harmonix Acheter maintenant

comments powered by Disqus