Les 10 guitares britanniques vintage les plus rares sur Reverb

Alors que les fabricants britanniques d’amplis sont parfois révérés tels des dieux depuis des décennies les marques de guitares anglaises sont elles parfois laissées un peu de côté.

Des noms comme Marshall, Vox, Hiwatt ou Orange résonnent immédiatement en nous lorsqu’il est question d’amplis. Mais essayez de retrouver le nom d’un seul fabricant de guitare anglais. Gibson ? Fender ? Rickenbacker ? PRS ? Raté, ce ne sont que des entreprises américaines.

Peu importe que ayez beau fouiller votre mémoire ou que vous n’en ayez jamais entendu parler, il existe de nombreuses marques de guitares britanniques qui méritent qu’on se penche sur elles.

C’est exactement ce que nous voulions vous proposer avec cet article : partez en compagnie de Reverb à la découverte de modèles de guitares fabriquées de l’autre côté de la Manche parfois méconnues.

Découvert sur Reverb Explorer maintenant

Vox Spitfire Mk VI Teardrop, 1968

Cette guitare en forme de larme (teardrop en anglais) produite par la marque Vox est apparue sur le marché au début des années 1960, elle est équipée d’un vibrato, de trois micros simples et d’un chevalet réglable.

Tout l'accastillage est chromé, on retrouve à l’arrière de la guitare une sorte de coussin qui était une caractéristique assez répandue à l’époque sur ce genre de modèles. Plusieurs années après, la marque EKO produira ce même modèle en Italie.


Burns Double Six, 1964

La Burns Double Six puise son inspiration dans la forme de la Stratocaster. Elle fut produite pour la première fois au Royaume-Uni en 1964 sous la marque Burns avant d’être dès 1965 fabriquée sous la marque Baldwin. Ce modèle particulier est donc très rare.

Elle est équipée de trois micros Tri-Sonic, d’une touche en palissandre et de 12 cordes.


Hayman 4040 Electric Bass, 1968

La marque Hayman était basée en Angleterre, elle a connu une courte période d’activité pendant les années 70. La 4040 est la seule basse ayant été produite par la marque, le corps est fabriqué à partir de frêne massif, le manche est lui en érable. Elle est équipée de micros SuperFlux qui offrent un son « quelque part entre une Precision et une Rickenbacker ».


Bond Electraglide, 1984

La Bond Electraglide n’a été produite que de 1984 à 1985. Avec cette guitare, la marque écossaise proposait un modèle fabriqué en fibre de carbone bien avant la Parker Fly.

Un point très intéressant avec cette guitare : tous les contrôles, volume, tonalité et sélection des micros sont numériques. Une carte mère et des sélecteurs permettent de tout régler.


Burns Flyte, 1974

Si cette guitare à la forme unique vous semble familière c’est que vous l’avez vue dans les mains de Marc Bolan du groupe T. Rex. Designée à l’époque copycat il n’y avait aucune chance de confondre la Flyte avec un autre modèle de guitare existant.

Le fondateur de la marque James Burns trouva l’inspiration dans la forme de l’avion de ligne Concorde. La Flyte devait d’ailleurs normalement s’appeler la « Conchorde ».


Vox Shadow, 1966

Au début des années 1960, The Shadows était l'un des groupes les plus populaires de l’époque. Alors que tous les musiciens jouaient déjà sur des amplis Vox, c’est Fender qui avait réussi à fournir les guitares des musiciens.

Avant de jouer sur une Stratocaster, Hank Marvin était connu pour utiliser une Guyatone LG-50. Vox décida de copier ce modèle qui prit le nom de « Shadow ».


Watkins Rapier 33, années 60

Tout comme Burns, Watkins était un acteur majeur de l’industrie des instruments anglais des années 60. Inspiré par les guitares solidbody américaines la marque décida de proposer sa propre version qui prendra le nom de Rapier.

Watkins fabriqua ses propres micros, qu’on retrouve au nombre de deux sur la Rapier 22, trois sur la Rapier 33 et quatre sur la Rapier 44. Le modèle présenté est le plus courant : Rapier 33.


Watkins Rapier Bass, 1963

Watkins ne proposait pas beaucoup de modèles de basses, celle-ci fut fabriquée pendant les années 60 sous le nom de Rapier Bass. Comme son nom l’indique c’est une version de la guitare Rapier au format basse.

Le modèle ci-dessus a été fabriqué en 1963, cette basse est entièrement d’origine (en dehors du cache truss rod manquant), elle est équipée de deux micros, et est ici dans une finition orange vif.


Shergold Meteor Deluxe, 1979

Même si après 1975 aucune guitare ne porte la marque « Hayman », l’histoire ne s’arrête pas là : en fait la marque devient Shergold. Comme beaucoup des modèles Shergold du début des années 1970, la Meteor était en fait à la base un design Hayman (sous le nom de Comet).

La Meteor Deluxe commencera à être fabriquée à partir de novembre 1976.


Burns LJ24 Prototype, 1977

La LJ24 est un modèle fabriqué par Burns, c’est la guitare la plus rare de toute notre liste. Tellement rare qu’il est même difficile de trouver des informations dessus. Il semblerait que Burns ait produit seulement 25 prototypes en tout.


comments powered by Disqus