Un véritable trésor : la Telecaster de Jeff Buckley

À la fin du mois de mai 1997 s’éteignait l’un des musiciens qui devait marquer pour toujours l’histoire de la musique, Jeff Buckley.

Jeff Buckley — via theblackwax.com

Malgré son destin tragique, Jeff Buckley a réalisé l’un des albums majeurs des années 1990 : Grace. Beaucoup de musiciens le citent en référence et reconnaissent le génie du musicien.

« Techniquement, cela faisait une vingtaine d’années qu’on n'avait pas vu un aussi bon chanteur. [...] Plus j'écoute Grace, plus j'apprécie son talent absolu... C’est l’un de mes albums préférés de cette décennie. »
— Jimmy Page à propos de Jeff Buckley

L’histoire de la guitare sur laquelle Jeff Buckley joue pendant toute sa carrière est liée à la photographe Janine Nichols. En effet, c’est elle qui va lui prêter l’instrument alors que le guitariste est de retour à New-York.

Nous avons rencontré à Paris, Matthieu, qui vient d’acquérir cet instrument incroyable. Matthieu Lucas est un jeune collectionneur que nous avons déjà rencontré. Il nous avait alors ouvert sa collection, présentée dans deux précédents articles. Il nous raconte ici comment il a réussi à retrouver et à acheter cette Telecaster surnommée par certains la « Hallelujah Telecaster ».

« C’est grâce à l’un de mes amis, Maxime, qui m’accompagne dans tous mes voyages que j’ai eu la chance de trouver cette guitare à l’histoire incroyable. Sans lui, cette Fender Telecaster de 1983 ne serait pas là aujourd'hui. C’est un fan inconditionnel de Jeff Buckley, pour lui cette guitare est certainement la plus importante au monde. À chaque fois qu’il se rendait dans un magasin, il demandait si quelqu’un avait une idée d’où se trouvait cette guitare, comme il savait que je connaissais beaucoup de monde, je me suis mis à poser moi-même la question et un jour, j’ai eu la réponse. J’ai retrouvé Janine Nichols, la photographe qui avait prêté sa Telecaster a Jeff Buckley. »

« C’est une guitare qu’elle avait achetée au milieu des années 80 chez Rudy’s Music à New-York. Elle a par la suite ajouté ce pickguard en métal qu’on voit sur la Telecaster. C’est Jeff Buckley qui a décidé d’installer des micros Seymour Duncan, ce sont eux qui font le son de l’album Grace. Le micro chevalet a d’ailleurs un niveau de sortie hyper bas qui est peut-être lié à un problème de câblage, mais c’est clairement le son qu’on retrouve sur l’album, je ne vais donc pas chercher à réparer ce défaut qui a, en fait, créé ce son si mythique. Avec cette guitare, il utilisait deux types d’amplis, un Fender Vibroverb de 1964 et un Mesa Boogie Trem-O-Verb. »

« C’est pour moi une guitare qui sonne de manière très particulière, c’est tout sauf une Telecaster. Jeff Buckley a joué avec cette guitare pendant toute sa carrière, il a bien sûr fait rapatrier sa Gibson Les Paul Custom sur laquelle il jouait quand il était adolescent et qu’il a aussi utilisée jusqu’à la fin de sa carrière. Il a également eu de manière anecdotique une Rickenbacker. Mais cette guitare, c’est celle qui a fait l’histoire de Jeff Buckley. »

« Quand j’ai récupéré la guitare dans son fly d’origine, je l’ai ouvert et j’ai vu qu’il y avait toujours sa sangle d'origine, ça m’a vraiment fait quelque chose… Il y avait même un des derniers médiators que Jeff Buckley a utilisé pour jouer. C’était comme une capsule temporelle pleine de souvenirs. »

Merci à Matthieu Lucas qui nous a raconté l'histoire de cette guitare, vous pouvez visiter sa boutique Reverb pour y découvrir des instruments plus incroyables les uns que les autres.


comments powered by Disqus