Le matériel utilisé par Gojira en tournée

Alors que le groupe français Gojira fêtait ses 20 ans d’existence, leur album Magma était nominé aux Grammy en tant que Meilleur Album Rock de l’année.

Durant ses deux décennies d’existence, le groupe a enregistré six albums studios et trois albums live le tout en organisant des tournées en Europe et aux États-Unis. Le son de Gojira en live est une de leur marque fabrique. Le groupe arrive à créer un son hyper massif sur scène tout en allant à l’essentiel au niveau matériel.

Le fondateur du groupe, Joe Duplantier, nous a expliqué pendant cette interview que Gojira n’était pas un groupe obsédé par le matériel. Ce choix de simplicité au niveau de leur configuration leur permet de réfléchir à des façons différentes d’utiliser le matériel qu’ils ont à leur disposition tout en créant de nouvelle sonorités avec. Le résultat est un son devenu indissociable du groupe qui diffère de ce qu’on peut trouver sur la scène metal.

Vous utilisez un panel de matériel assez réduit tout en arrivant à obtenir un son hyper puissant sur scène. Est-ce par volonté d’aller à l’essentiel ?

Notre approche du son est simple et à la fois organique. Une bonne guitare, un bon ampli, un accordeur et go. Aucun de nous n’est réellement un geek du matériel, nous utilisons ce que nous avons sous la main à fond.

Nous avons une super équipe avec nous qui fait toujours en sorte que nous utilisions le bon matériel au bon moment et qui nous fait découvrir ce qu’il nous faut pour travailler. Grâce à mon guitar tech et à Taylor Bingley (aka Killer Bongley), je sais que je n'aurais jamais un mauvais son sur scène.

Au niveau des amplis guitare, vous utilisez les versions montées en EL34 ou en 6L6 des EVH 5150 III, c’est un choix qui vous permet de travailler deux sons différents ?

C’est exactement ça, deux têtes pour deux utilisations. Après mes pédales, le signal se divise en deux et part dans les amplis grâce à un Lehle P–Split.

L’EVH 5150III de Joe Duplantier

La tête en EL34 est branchée dans mes baffles pour mon son de scène. Celle en 6L6 est branchée dans une load box/simulation de baffle Torpedo de chez Two Notes Engineering Torpedo, avant de rejoindre notre baffle isolé Box of Doom qui permet aux ingés son de choisir quel son utiliser directement pour certaines parties de nos morceaux.

Cette configuration nous permet d’avoir une solution de repli instantanée en cas de problème technique au niveau de la Torpedo ou de la Box of Doom.

Tout le monde connaît la TS9 Tubescreamer, Jean-Michel utilise une version bien moins connue avec sa basse, la TS7. Comment est venue cette envie d'utiliser cette version de la Tubescreamer en particulier ?

Dès les débuts de Gojira, il voulait un son distordu pour la basse, il a d'abord essayé plus d’une vingtaine d’overdrives pour basse, aucune ne faisait l’affaire. Il a ensuite essayé des pédales pour guitare et c’est la TS7 qui est vraiment sortie du lot.

TS7 Tubescreamer de Jean–Michel Labadie

Jean-Michel attaque ses cordes très fort et les autres modèles de pédales ajoutaient trop de compression. La TS7 est vraiment parfaite, nous avons des TS9 avec nous lorsque nous sommes en tournée en cas de panne, mais nous scrutons toujours internet à la recherche de TS7 d’occasion.

Quels sont vos choix en terme de matériel pour cette tournée qui diffèrent avec ce que vous utilisez en Europe et dans le reste du monde ?

Nous avons maintenant deux configurations distinctes, une pour les États-Unis et une pour l’Europe. D’un point de vue esthétique, elles sont différentes, ce ne sont pas les mêmes flight case ni les mêmes structures de pedalboards, mais nous utilisons le même matériel.

Lors de l’enregistrement de votre dernier album Magma, vous avez utilisé du matériel que vous n'utilisez pas forcément sur scène ?

Nous avons utilisé des configurations presque identiques. Sur scène, nous utilisons du matériel MXR, TC Electronics, Digitech et des pédales Boss. En studios nous utilisons le même matériel à l’exception des Digitech que nous simulons avec des plugins. Les guitares et la basse que nous avons utilisées sur l’album sont exactement les mêmes que celles que nous utilisons sur scène. Il est vraiment important pour nous de garder un son cohérent.


comments powered by Disqus