50 riffs de guitare à la wah-wah, en une seule prise

Il y a cinquante ans, la première pédale wah sortait sur le marché, au dos de ce premier modèle était inscrit le nom d'un trompettiste de l'époque « Clyde Mc Coy », en effet, la wah imite le son qu'on peut obtenir à l'aide d'une sourdine sur... une trompette !

C'est vite devenu un phénomène lorsque de plus en plus de guitaristes et de fabricants ont découvert tout l'intérêt que pouvait avoir ce principe de modulation de fréquence variable.

L'effet en lui même est quasiment naît d'un accident lors du développement d'un nouvel ampli à transistors, par la Thomas Organ Company, au milieu des années 60. Del Casher, alors consultant de l'entreprise, décide de modifier et d'utiliser un prototype de pédale wah avec sa guitare. Plus tard, Vox et la Thomas Organ Company lancent la production de masse de ce nouvel effet.

On peut noter que ni la Thomas Organ Company, ni Vox n'ont déposé le nom commercial « Cry Baby » à l'époque, ce qui a permis à Dunlop de l'utiliser plus tard pour son propre compte.

Depuis plusieurs dizaines d'années, Dunlop a introduit sur le marché une quantité délirante de nouveaux modèles de leur Cry Baby, la version bête de somme qu'on retrouve partout : la GCB-95, l'amie du pedal-board : la Mini Cry Baby mais aussi pléthore de modèles signatures. Pour marquer l'occasion, Dunlop vient de créer une édition spéciale les 50 ans de leur Cry Baby, prévue sur le marché pour le printemps 2017, elle arborera une finition or.

C'est donc clairement l'occasion de rendre hommage à tous les grands riffs baignés de wah enregistrés en un demi-siècle !

Notez que tous les riffs que Joe joue dans la vidéo ont été enregistrés avec une Cry Baby de chez Dunlop, sa manière d'utiliser la wah n'est pas à 100 % la même que dans les riffs repris (Jimmy Page n'utilise pas vraiment de wah sur le solo de la version studio de « Whole Lotta Love »). C'est un hommage, une célébration de la wah et non une tentative de recréer exactement le même son.

Image Map

Cliquez sur une pédale pour la trouver sur Reverb

Vous êtes curieux ? Joe a utilisé une Les Paul Studio fabriquée par Gibson, branchée dans un ampli Supro Black Magic. Sous ses pieds, la wah, suivie d'une TS-808 Ibanez, une Holy Grail Electro Harmonix, une Golden Summer d'Alexander Pedals, une Boss DD-3, une Catalinbread Dirty Little Secret et enfin, une Avalanche Run de chez Earthquaker Devices. (à la fin de « Frankenstein »)

Pédales de wah & filtres Achetez maintenant sur Reverb

comments powered by Disqus